mardi 17 novembre 2020

La naissance d'une révolution.

Comment pouvoir continuer à vivre pleinement et rester centrés dans cette période étrange ??? La question d'un million de dollars... Confinement, restrictions, port du masque, peur et angoisse à l'ordre du jour, morts comme un bulletins de guerre, ... Tous ces thèmes et leur façon d'être présentés m'ont bien bouleversé cette année. 2020 une année inoubliable. Bien évidemment, j'avais besoin de m'accrocher à quelque chose pour atteindre l'équilibre intérieur et la santé holistique. 

Avant tout, un premier objectif était de donner du sens à mes journées. Trouver le côté positif, l'opportunité derrière la catastrophe. 

Alors j'ai commencé par ramasser les déchets dans la nature, dans le bois. Chaque journée avait sa promenade. Chaque journée je retrouvais un sac plein de déchets de plastique, cannettes, emballages,... J'avais le choix. 

J'ai toujours pensé et cru que nous avons le devoir de tenir propre cette planète. S'indigner ne suffit pas, il faut passer à l'action. Et voilà que je m'amusais à ramasser les crasses des autres pour le bien de tous. 

Mais au même temps quel bonheur de se promener avec mes enfants et ma extraordinaire épouse dans nos superbes parcs et forêt. 

Pendant nos balades, je ressentais beaucoup de paix, calme, apaisement et joie. En plus, un bon moment, je me suis arrêté et je me suis rappelé des bois en Italie, des mes promenades avec mes parents et mon frère en montagne. Ils étaient aussi moments de paix pour moi, moments d'évasion. 

Le confinement m'a fait ressentir le manque d'amour, de me sentir aussi seul et parfois perdu. Voir une multitude de gens marcher avec leur masque en gardant la "distanciation de sécurité", appelée aussi "sociale" m'a fait encore une fois réfléchir sur l'essence de la vie, nos faiblesses et nos points forts et sur l'importance de bien utiliser notre temps.

Dans ma tête j'avais pensées de colère, tristesse, peur, refuse,... Je me suis senti déstabilisé et en danger.

Quoi faire ? J'ai donc commencé à penser sur mes ressources pour accéder au bonheur. 

... Et j'ai trouvé dans la marche en pleine conscience et dans le Tree hugging une source de paix, une connexion profonde avec Mère Nature et avec mon centre, mon Hara. Une personne qui est liée et connectée avec son Hara elle marche légère avec une bonne posture avec un rythme respiratoire détendu. Elle ressent la vie et le bonheur. 

Bingo ! 

La marche en pleine conscience est un outil exceptionnel pour retrouver notre corps, faire travailler les 5 sens et s'oxygener en manière générale. Une calme intérieure sans précédent s'installe dans notre corps et elle harmonise toutes ses fonctions en nous procurant de la joie et une nouvelle prise de conscience. 

La destination n'est pas importante, le nombre de pas non plus. C'est une forme de médiation pour activer toutes les parties du corps en mettant en silence le mental. 

La MPC (marche en pleine conscience) nous permet de se connaître, d'aller plus en profondeur, de passer en autre niveau de conscience. 

À chaque fois, je m'émerveillé de la beauté de la Nature autour de moi. 

Avec la MPC nous célébrons la vie car la vie est un miracle. Gratitude pour ce moment de plénitude, d'amour envers nous même. 

J'ai découvert deux exercices puissants que j'ai eu le plaisir de tester:

* S'arrêter sur le chemin, fermer les yeux et écouter, imaginer, porter l'attention au 3eme œil et laisser les images et les sons traverser le corps. 

* Synchroniser la marche avec le respiration. 3 pas en inspirant, 2 pas en apnée, 5 pas en expirant, 2 pas en apnée,.... C'est un exercice à adapter selon la capacité de chacun qui relax, calme l'esprit et oxygène l'entièreté du corps. 


La MPC est une marche dans l'instant présent en se concentrant sur nos corps et nos sensations pour ressentir les mouvements des articulations. 

Enfin, rester dans l'instant présent, sans vouloir juger ni analyser, pour être conscients d'habiter dans un corps qui change, qui est forcé à s'adapter aux changements du monde extérieur et intérieur. Marcher dans le silence nous aide mieux à faire le point et à comprendre notre instant présent. 

En continuant avec la méditation dans la forêt, j'ai découvert les bienfaits du Tree hugging (TH). 

Je dois dire qu'il m'a aider à me sentir aimé, me sentir câliné et accepté. J'ai ressenti forts et chaleureux l'étreinte de Mère Nature. J'avais besoin de réconfort, d'etreindre un être vivant et dialoguer avec lui au niveau émotionnel. J'avais besoin de relâcher mes émotions, mes peurs, mes angoisse, ma colère et le TH m'a sauvé. 

15 minutes de TH ont le grand pouvoir de changer une journée et peut-être une vie. Si on laisse notre cœur libre de s'exprimer avec un dialogue sincère avec notre nouvel ami, nous aurons que des avantages et des jolies surprises. 


L'abre est un être vivant qui vit sa vie. Il est connecté à la Terre et au ciel à travers ses racines et ses branches. Lorsque nous sommes en contact avec l'arbre nous avons la possibilité de sentir l'énergie de ces deux éléments. Terre et ciel, le yang et le yin. 

Le secret est de s'ouvrir, baisser nos boucliers et se faire etreindre par notre nouvel ami, ressentir sa force, toucher sa présence, se sentir libre de s'exprimer par son écoute inconditionnel. 

À la MPC et au TH j'ai voulu ajouter un peu de mouvements, des étirements énergétiques pour améliorer la circulation d'énergie à travers le méridiens, assouplir des zones tendues et prendre activement soin de notre corps. Mouvements corporels pour libérer le corps à bouger sans judgment. Se sentir libre de se secouer, de laisser partir l'excès selon nos envies, selon besoins. 

Parfois, si j'ai le temps et si je le sens, je propose de terminer cette expérience unique en se allongeant sur le dos. Et rien d'autre. 

Savasana. 

Laisser pénétrer notre corps dans le sol, ressentir le contact, les paumes de mains vers le sol. Porter l'attention aux toutes parties du corps et à la respiration. Se concentrer sur l'air qui entre et qui sort par le nez.... Je me sens vivant, je me sens bien, je me sens à ma place, je suis arrivé. 



Ca c'était mon chemin pour me retrouver, un travail intérieur qui m'a porté dans la forêt, à contact avec l'essentiel. 

Merci et je vous invite à essayer.