mardi 25 août 2020

Comment prendre soin de notre propre existence aujourd'hui.

C'est une période compliquée et pas facile à comprendre et à vivre. Mais la vie continue et c'est une grande opportunité que nous avons pour devenir plus conscients de notre état d'être humain.

J'ai réfléchi sur des points pour rester le plus possible équilibrés et consolider notre santé.


* rester centrés. Oui, mais comment ? 

Avec une alimentation saine, un exercice physique modéré, des étirements énergétiques et auto-massages réguliers. 

* ne pas juger négativement les autres qui ont une idée différente de la notre.

* utiliser les mots avec attention et conscience. 

* ne pas faire de suppositions mais vérifier les infos personnellement. 

* augmenter le contact avec la Nature avec des balades, Tree hugging, marcher en pleine conscience, ...

* écouter de la musique apaisante et chanter. 

* utiliser l'humour et le sourire pour dédramatiser sur cette condition. 

* se faire masser par un praticien qualifié et parler à quelqu'un si nous sentons le besoin d'exprimer nos émotions. 

* rester à l'écoute et aider nos proches.

* suivre ses principes et ses propres valeurs avec honnêté et courage.

* et enfin, prendre du temps à regarder le ciel. Tout passe dans notre vie, même cette période difficile passera. 

C'est à nous maintenant. 

Je vous embrasse très fort.

Passez une belle journée



vendredi 21 août 2020

Mesures sanitaires pour contraster le coronavirus

Les mêmes qu'aujourd'hui :

ils nous obligent à mettre le masque et à utiliser au maximum le gel désinfectant, ils nous imposent de restrictions à notre bien-être social, ils nous considèrent comme des êtres sans système immunitaire, ils injectent la peur et l'angoisse dans nos jours à travers les médias, ils mettent en danger psychique nos enfants, 

Sont les mêmes que :

depuis longtemps ont centré le développement de notre société sur l'argent, la consommation et la production. 

L'environnement, la pollution et une alimentation saine sont les derniers de leurs problèmes.

Ils ont voté et approuvé des guerres pour apporter la démocratie dans le monde et puis ils n'ont jamais lutté et imposé des mesures ainsi radicales contre la corruption, la mafia, l'utilisation de pesticides en agriculture et bien d'autre comme ils font aujourd'hui contre le coronavirus.

Et alors je me pose des questions sur leur bienveillance et sincérité.

C'est à nous maintenant, plus que jamais, prendre en sérieux notre avenir et l'avenir de nos enfants. Que le covid19 ne soit pas une autre excuse pour arrêter de rêver, de chercher le bonheur,de vouloir grandir et réaliser nos projets, de sourire, de s'aimer,

d'avoir confiance en soi,...

enfin de vivre en pleine conscience et en cohérence avec nos valeurs et ressenti.

Bonne route à tout le monde.

Vive la liberté

dimanche 21 juin 2020

La pandémie.

Je crois que la fatigue est la vrai pandémie de cette époque. 
Il y a deux types de fatigues: physiologique et psychologique. 
Dans ce post je voudrais vous parler de la fatigue d'origine psychologique. 

Combien de fois nous entendons les gens autour de nous se déclarer fatigués ou épuisés. Ils se réveillent et ils sont déjà fatigués. 
Souvent la fatigue est une conséquence d'une vie déréglée. Un bon sommeil réparateur et régulier, une alimentation équilibrée, moments de repos et de silence, l'écoute de notre corps et la relaxation sont des aspects que nous oublions trop souvent.

En plus nous vivons dans une société où tout doit se faire vite et nous sommes mis sous pression pour répondre à cette demande.
En Europe la société de consommation nous pousse à travailler pour vivre, à faire n'importe quel travail pour gagner de l'argent et acheter, suivre le marché et faire tourner l'économie et la croissance. La télé nous éduque très bien vers cet objectif. 
L'effet secondaire de cette éducation ? 
Stress, frustration et fatigue.
La fatigue se manifeste toujours quand nous perdons le contrôle sur notre vie, sur notre présent, lorsque il y a une manque de satisfaction profonde.
Toutes formes de fatigue commencent à cause d'un blocage émotionnel qui entraîne pour après la fatigue psychologique et physiologique. 

La fatigue, lorsqu'elle devient chronique, nous amène vers des émotions extrêmes comme la colère, la peur, l'angoisse ou la tristesse. Le fait de prendre conscience (ou pas) des émotions a une incidence sur notre niveau d'énergie.
Vivre un'émotion extrême pour longtemps, sans l'accueillir, l'accepter, l'écouter, la faire propre à nous, elle apporte un déséquilibre dans tout notre organisme. 
La fatigue nous change à tous les niveaux sans nous demander la permission.
Si nous reconnaissons nos émotions en leur donnant une place dans notre vie nous avons la possibilité de grandir et évoluer intérieurement. 
Mais alors quoi faire pour arrêter de se sentir fatigués :
* vivre comme si c'était le dernier jour;
* commencer à dire oui et non selon nos envies;
* donner priorité au repos;
* manger sain et équilibrer;
* se faire confiance et accepter de faire des erreurs ;
* éviter de postposer certaines actions pour réduire la charge mentale;
* retrouver les ressources nécessaires pour se recharger;
* protéger notre territoire, notre personne dans sa globalité;

Chaque de ces 8 points sont un chapitre de notre vie. Je vous propose de vous demander comment vous vivez chaque point: la confiance, l'alimentation, la détermination, l'attention à votre corps et à vos émotions,...
Bon voyage et bon rencontre.

jeudi 23 avril 2020

Le confinement, printemps 2020.

Bonjour à tous,
j'espère que vous allez bien. Depuis mars, ici en Belgique, nous sommes obligés à rester à la maison et respecter des règles jamais vues. La cause de tout ça est le virus appelé "coronavirus".
Je ne veux pas parler dans cet article du coronavirus, de son danger, de sa propagation. Je veux parler du confinement, des ses conséquences.
Nous pouvons penser n'importe quoi sur le coronavirus mais une chose est sûre, nous devons rester à la maison, nous devons respecter les règles imposées par le gouvernement.
Je suis en train de vivre une des meilleures périodes de ma vie. Sincèrement.
Le monde entier est touché par cet phénomène. Beaucoup de gens voient ce moment comme un moment de crise où la peur et l'angoisse sont à la une.
Je crois que nous sommes encore une fois devant à une choix à faire. S'adapter et profiter de ce moment ou se faire prendre par le désespoir et penser que sera sûrement une catastrophe pour tous.
Je suis heureux d'entendre certains personnes qui disent d'être mieux aujourd'hui parce que ils ont plus de temps à passer en famille. Je suis content de voir de petits commerçants et entrepreneurs qui font d'une nécessité vertu et ils s'adaptent en trouvant nouvelles façon de vendre leurs produits.
De mon côté, je fais tous les jours une balade avec mon épouse et mes enfants. J'ai la chance d'avoir une famille extraordinaire. C'est aussi un moment pour mieux se connaître.
J'ai commencé à faire des vidéos sur l'automassage, étirements, relaxation,... Et je suis très fier car c'est un petit défi et je suis en train de m'améliorer. En plus je veux aider les gens à mieux se sentir dans leur peau pendant cette période difficile. 
À la maison, on a appris à cuisiner "fait maison", biscuits, pain, pizza, repas simples et saines,... Nous avons démarré le potager et nous voulons le rendre bien productif. Nous avons fait de l'ordre dans la maison et dans notre petit jardin, de l'espace, du nettoyage. Wow, c'est magnifique.
Je lis, j'étudie et j'ai d'idées pour l'avenir.
Je veux aussi remercier Dieu pour la santé, pour la météo magnifique, pour la Vie.


lundi 23 décembre 2019

L'équilibre entre donner et recevoir

Nous sommes tous concernés.
C'est un grand débat et il n'y a pas de réponse unique. Vouloir se donner jusqu'à quel point et jusqu'à quand. Est-ce que c'est aussi pour vous un grand dilemme ? La question est la suivante : Je donne donc je suis ou Je reçois donc j'existe ?
Est-ce que je sens plus le besoin d'aider les autres ou je sens plus le besoin de me mettre en évidence parmi les autres ?
Est-ce que je cherche de la satisfaction personnelle ou de la reconnaissance ?
Quand je commence à donner et quand je m'autorise à recevoir ? Est-ce que je donne pour recevoir ou je donne aux autres pour Amour ?
Je crois sincèrement que dans la vie il faut toujours rester authentique et jamais s'oublier. Rester authentique par rapport ses propres valeurs et jamais perdre le contacte avec son âme et son cœur. Il n'y a pas de réponse universelle à ce dilemme. Mais chaque de nous a sa balance qui pivote plus vers un côté et pendant la vie ça pourrait changer.
Restez fidèle à vous et trouverez votre réponse. 
Bonnes fêtes de fin d'année.

mercredi 27 novembre 2019

L'étonnant lien entre le fruit et l'organe

Mmmm les noix, mmmm les tomates, j'adore les carottes et aussi le raisin en automne, le céleri comme apéritif ?... Pourquoi pas !
Voici des exemples de fruit et légumes qu'ont une forme rassemblable avec certains organes.
Ah oui, regardez bien vous trouverez plus qu'un point un commune.
Commençons par le noix.
Quand je regarde une noix, je voie la similitude avec le cerveau car la forme du noix est rassemblable à notre cerveau. Et ce n'est pas seulement ça. À l'intérieur de chaque noix on trouve des acides gras, de minéraux et d'autres éléments nutritifs qui assurent le bon fonctionnement du cerveau.

La tomate. Une fois coupée en deux, la tomate nous montre deux chambres qui nous rappellent l'intérieur du cœur. En plus la tomate est une source des antioxydants qui nous protègent contre les maladies cardio-vasculaires. Profitez de ce fruit en été dans vos salades ou cuit, en hiver, dans vos plats préférés.
Vu que dans la peau des tomates il y a un grand nombre des antioxydants, ajoutez-la en petits morceaux dans votre sauce.

Depuis j'étais petit j'ai toujours adoré manger et croquer les carottes. J'adore leur goût, leur forme et le couleur. Mais une fois coupée, on découvre le secret de la carotte. Si on regarde la surface coupée, on peut remarquer une forte similitude avec l'œil humain. La carotte en fait est riche en betacarotene, un antioxydant connu pour les bienfaits sur la vue.

Voilà quelques exemples de fruit ou légume qui aident à prévenir certaines maladies. Alimentation et prévention sont strictement liées.
Je vous laisse chercher encore d'autre similitudes. Elles sont très nombreuses.

Bien sûr que manger varié est très important et que la vitamine À, par exemple, nous ne la trouvons pas seulement dans les carottes.
L'alimentation ensemble à la respiration sont la source de notre KI, énergie vitale. Pour cette raison est très important apprendre à bien respirer et à bien manger. Je vous conseil de manger saisonnier, local et biologique, manger selon le cycle naturel yang-yin, et profiter des multiples couleurs que la nature nous offre.

jeudi 9 mai 2019

Mes semi-marathons

Pourquoi les semi-marathons? Parce que j'adore voyager, j'aime courir ensemble à d'autres gens et parce que je considère chaque course une véritable aventure.

Les semi-marathons représentent pour moi une moment de méditation, d'écoute et une expérience inoubliable.
Elles sont un vrai enseignement pour comment affronter la vie.
Je crois que chaque semi-marathon est différente parce que la météo change, le parcours, l'ambiance, les couleurs sont différents mais il y a aussi des choses en commun avec les autres courses. L'envie de se découvrir, d'aller au-delà d'un limite, se poser un défi et le abattre. L'esprit à chaque semi-marathon est le même et pour moi est très nourrissant.

Puis il y a des choses qui peuvent arriver à chaque course, à chaque semi-marathon.
Le secret est de se faire trouver préparés pour les affronter.

Par exemple, je vous conseil de jamais regarder le montre, moi en tous cas je ne regarde jamais le temps. Mon objectif est surtout de m'amuser et vivre deux heures inoubliables. Pour arriver à ça, l'important est de trouver, garder et adapter le rythme selon mes forces, avancer en regardant où les pieds ses posent, partager un moment de bonheur, adapter la respiration aux besoins du corps. La respiration est essentielle pour alimenter le corps et c'est aussi une sonnette d'alarme. Lorsque nous sommes en train de soumettre notre corps à un effort ou un stress trop grand notre corps augment le rythme de la respiration. Nous devons garder le rythme le plus bas possible pour protéger notre corps et rester vigilants.
Si on devrait tomber dans une condition dangereuse pour notre santé ou si on se sent d'aller vers un état de stress et fatigue trop haut, il faut réduire le rythme de la course, relâcher les épaules, les bras, les muscles du visage, reprendre une respiration normale, manger de sucre et vitamines, boire de l'eau ou liquide hydratant et en cas de forts douleurs s'arrêter et demander de l'aide.

Jamais vouloir suivre le rythme de les autres, jamais.

Pour prévenir la déshydratation toujours courir avec une gourde d'eau ou avec de l'infusion thé vert, gingembre et citron et des choses à manger, snack au miel, noix, chocolat noir, une banane...

Chapitre préparation et prévention.
Bien s'alimenter avant la course est essentiel, mais comment ?
D'abord l'alimentation va avec une bonne hygiène de vie:
- manger pour le plaisir de nourrir le corps entièrement
- manger lentement, bien mâcher et jamais se remplir tout plein
- ne pas manger en dehors des repas
- viandes,œufs et poisson une fois par semaine pour les protéines
- manger des pâtes 3 fois par semaine
- accompagner les repas avec un bon morceau de pain aux céréales complètes
- fruits et légumes pour les vitamines et fibres
- assaisonner vos plats avec un bon huile d'olive extra vierge
- limiter le sucre et privilieger un couliere de miel ou un morceau de chocolat noir
- boire de l'eau quand vous avez sauf ou une infusion.

Pour prévenir des problèmes physiques pendant la course fixer un planning d'entraînement à partir de 3 mois avant la semi-marathon selon vos objectifs. Mon objectif est d'arriver à la fin, de me visiter la ville et ressentir la joie du moment.
Mon entraînement commence une fois par semaine avec une course de 6-8 km pour 1 mois. Puis toujours une fois par semaine un entraînement de 8-10km pour 1 mois. Et le dernier mois je cours 12-14 km. Pour moi avec un entraînement de ce genre j'arrive au jour de la course en forme.

Courir doit rester un plaisir et ne mettez jamais en danger votre santé pour attendre vos objectifs. Ça ne vaut pas la peine.